Au début des années 90, Guillaume Legras originaire du bassin minier du Pas-de-Calais, découvre le break dance (danse hip-hop acrobatique au sol) grâce au groupe de rap belge Benny B médiatisé sur les grandes chaînes de télévision avec le fameux clip « Mais vous êtes fous ».

 

Très vite, la passion enflamme Guillaume et il arrête ses études en 1995 pour s'y consacrer quotidiennement.

 

Autodidacte, il intègre en 1998 sur Paris, sa première expérience professionnelle dans le spectacle « Instinct Paradise » chorégraphié par Frank II Louise (Dj et danseur de l'émission H.I.P H.O.P animée par Sydney et diffusée en 1984 sur T.F.1). Cette création est programmée à la 3ième édition des rencontres nationales de Danses Urbaines de la Villette.

 

Cherchant toujours à repousser ses limites et aller de l'avant, Guillaume Legras a l'honneur de participer à de nombreuses créations chorégraphiques qui ont questionné et fait évoluer la danse Hip-Hop en France et à l'étranger :

- la création « Drop It » par la compagnie Frank II Louise où pour la première fois, un spectacle de danse Hip-Hop est programmé dans le festival « In » d'Avignon en 2001 au cloître des Célestins et au théâtre national de Chaillot à Paris l’année suivante.

- la création « Amazones » par la compagnie Révolution où le chorégraphe Anthony Egéa trouble et choque le public en questionnant la place de la femme au sein de la danse hip-hop.

- la création « Sekel » par la compagnie Hors-Série où le chorégraphe Hamid Ben Mahi questionne l’identité de chaque danseur à travers une prise de parole engagée sur scène.

 

Guillaume crée en 2009 à Culture Commune, scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais, son solo intitulé « Peace, unity, love and having fun » où il affirme sa singularité au sein de la danse hip-hop dans une proposition transdisciplinaire où Dj-ing, vidéo et danse Hip-Hop se mélangent avec des sons de musiques classiques et électroniques.

 

Complémentarité, altérité, abstraction et hommage au peintre Ladislas Kijno ont été les thèmes principaux des créations que Guillaume a chorégraphiées depuis plus de 10 ans à présent.

 

Spécialiste des rotations sur la tête sans les mains (headspins), Guillaume Legras alias « B-Boy Gyomecore » détient aujourd'hui plusieurs records mondiaux dont celui du plus grand nombre de tours réalisé sans les mains pendant une minute :  152 tours en 1'.